SANTA CRUZ (du 31/05/2016 au 02/06/2016)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ah ah ah, ça y est, j’y suis ! A moi les Galápagos ! Me revoilà au milieu de l’océan Pacifique, à environ 1000 km de la côte équatorienne cette fois-ci. Un petit paradis du bout du monde, entre nature terrestre et nature marine. Et je m’apprête à découvrir tout cela, à passer au-delà de l’image ‘cactus / iguane’…
Jour 1
Je me mets dans l’ambiance immédiatement, à Puerto Ayora, ville principale de l’île de Santa Cruz.
Je passe mon premier après-midi à me promener dans la petite ville et déjà, j’aperçois des lions de mer venus se réchauffer au soleil sur les bancs de l’embarcadère ou d’autres bancs de la ville, les iguanes presque invisibles sur les rochers du même ton, les crabes, protégés, aux nuances de rouge et orange pour les adultes et de noir pour les plus jeunes.
Et pour la soirée, je me promène à nouveau sur l’embarcadère, pour observer des petits poissons qui se déplacent dans la lumière verte du port, poursuivis par des petits requins à pointe noire venus se restaurer.
Jour 2
Pas de temps à perdre. Je veux en profiter le plus possible. Alors dès 7h, je pars pour une matinée ‘kayak et snorkelling’.
Me voilà à l’eau entre requins à pointes blanches, tortues de mer, lions de mer et une multitude d’autres poissons plus ou moins colorés.
Et depuis le kayak ou le ponton sur lequel je me réchauffe après avoir eu froid en plongeant,  je peux observer des iguanes marins, un lion de mer jouer avec son petit, un fou à pattes bleues…
Le temps s’écoule sans que je ne m’en rende compte.
Pour l’après-midi,  je me dirige vers Tortuga Bay. Un sentier de 2,5km, au milieu des cactus, débouche sur une plage de sable blanc et une mer d’un bleue magnifique. Du déjà vu ? Et alors ? Je ne m’en lasse pas.
Je continue ma balade, dans le sable, pour rejoindre une autre plage, dont les eaux sont beaucoup plus calmes et où il est possible de se baigner et de s’abriter du soleil à l’ombre des arbres. Je tiendrais en place 2 chapitres de mon livre !
Les animaux sont aussi de la partie : poissons, iguanes marins, hérons… D’ailleurs, cet héron qui marche dans le sable tient quelque chose dans son bec. Une grenouille ? Ah non, un petit iguane qui va probablement lui servir de repas.
 
Et pour la soirée, je retourne sur l’embarcadère. Et comme j’ai de la chance, en plus des petits poisons et requins, ce soir, j’ai droit aux raies.
Jour 3
Ce jour sera sportif (ou presque) ou ne sera pas !
Je grimpe dans un taxi, vélo à l’arrière,  direction Los Gemellos, 2 cratères jumeaux qui se situent au milieu de l’île.
La route grimpe. Ça doit être pour ça que l’on m’a conseillé de ne faire que le retour en vélo…
Je profite de la vue qu’offre ces cratères, puis je monte sur mon vélo et pédale en direction de Santa Rosa pour aller observer des tortues géantes des Galapagos. Elles sont impressionnantes.
Au retour, après une première partie sur une piste, je rejoins la route et là, ce n’est que du bonheur : descente, cheveux au vent, je n’ai quasiment pas besoin de pédaler.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s