EN ROUTE VERS LA PENINSULE D’OSA (le 14/03/2015)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Moi, j’ai déjà vu ‘mon’ quetzal, mais pas mes parents. Alors aujourd’hui, nous nous dirigeons vers un endroit où la probabilité d’en rencontrer est assez importante, qui plus est, à la période actuelle de reproduction : le parc national Los Quetzales.
Sur recommandation de la restauratrice du soda du barrage de Cachi, nous nous dirigeons vers le Paraiso Quetzal Lodge, d’où partent des randonnées avec guide sur les sentiers environnants. Comme nous le savions déjà, il n’y a plus de disponibilité pour ces randonnées avec guide, mais il est toujours possible de se promener seul sur les sentiers. Ou de demander à l’hôtel un peu plus haut s’ils n’ont pas un guide disponible.
Et nous avons de la chance, parce que nous trouvons quelqu’un. Toutefois, il s’agit en réalité de nous emmener voir un tronc d’arbre mort dans lequel des trous sont percés.
Mais pas n’importe quels trous : ce sont des nids de quetzals d’où s’échappent les cris des oisillons. Il ne nous reste plus qu’à être suffisamment patients en attendant le retour des parents qui reviennent nourrir leur progéniture. Et notre patience est payante : un quetzal mâle nous fait l’honneur de sa présence !

Après ce beau spectacle, retour vers le lodge où nous obeservons des colibris qui viennent boire dans les réservoirs d’eau mis à leur disposition.

Puis direction Uvita, où nous passons la nuit au milieu des cris des singes hurleurs et des grillons locaux dont la puissance sonore est impressionnante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s