LES LIGNES DE NASCA (le 14/04/2016)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

J’ai à nouveau la bougeotte. Pas envie de passer une semaine à un endroit. Besoin de bouger.
Il faut dire que je voudrais voir tellement de choses et profiter de quelques treks au Pérou,  puis en Équateur que je compte les jours qu’il me reste dans cette zone du monde.

Alors, aujourd’hui, je pars en bus pour Nasca. Sur place, je me joins à un groupe de 3 parisiens.
Je ne profite pas de la ville, mais je monte dans un petit avion avec 6 passagers pour survoler les fameuses et inexpliquées lignes de Nasca.
Enfin, je devrais plutôt dire expliquées par diverses théories jamais prouvées : celle du site sacré dont les grands triangles dessinés sur le sol correspondraient à des zones d’énergie dans lesquelles étaient effectués des sacrifices aux montagnes sacrées ; celle astrale, qui voudrait que ces dessins représentent la carte du ciel, mais remise en cause car ne tenant pas compte du fait que le ciel astral de l’époque  (mais quelle époque ?) n’était pas le même qu’aujourd’hui ; ou encore celle très hasardeuse qui voudrait que les grands triangles représentent des pistes d’atterrissage pour extra-terrestres. A chacun sa théorie donc. Il en existe probablement d’autres et je ne suis pas certaine de tout ce que je retranscris ici, alors, si vous souhaitez faire une thèse sur les lignes de Nasca, préférez une autre source.
En tous cas, je profite au maximum du spectacle depuis le ciel, même si je ne suis pas hyper rassurée et si, dans un premier temps, j’ai des difficultés à identifier les dessins au sol. Par chance, passés les premiers, mon oeil s’habitue et je distingue parfaitement le singe, le condor ou l’araignée.
Mais malgré tout, je sens comme une delivrance quand l’avion se pose.

Un peu plus tard dans la journée, nous allons voir de plus près les aqueducs, les ruines d’un temple et nous n’échappons pas à la visite chez un potier qui tente de nous vendre des ‘reproductions parfaites’…

Puis, direction la station de bus, pour un départ à 22h. Cette nuit, pas d’hôtel, pas d’auberge, mais une couchette dans un bus, pour 10h de trajet.

2 réponses sur « LES LIGNES DE NASCA (le 14/04/2016) »

  1. Bob

    J’aime bien la piste d’atterrissage pour extra-terrestre!
    Apparemment basés sur des faits « réels », ça serait la carte des sources souterraines

    Le Perou à l’air vraiment top!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s