PUERTO VIEJO DE TALAMANCA (du 21/02/2016 au 24/02/2016)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Comme précédemment,  je n’ai rien planifié pour le Costa Rica, si ce n’est 3 semaines avec mes parents. D’ici là,  j’essaie d’éviter les coins dans lesquels nous allons aller. Donc, pour le moment, je reste sur la côte Caraïbe. Et je suis quelques personnes rencontrées sur la route de Tortuguero ou à Cahuita. Nous nous dirigeons vers Puerto Viejo de Talamanca, à 16km au sud de Cahuita. Ce n’est donc pas une grande expédition, mais nous arrivons dans un village plus grand et plus animé, avec ça et là, de la musique (essentiellement du reggae), des rastas, des odeurs d’herbe, des vendeurs d’herbe, des vendeurs embulants de brochettes et empanadas, des restaurants aux couleurs vives, des décors caribéens,… une véritable ambiance.

Au programme de ces 4 jours :

  • Une bonne promenade le long de la plage, les pieds parfois dans l’eau ou dans le sable,
  • Un bain de pieds quotidien dans la mer,
  • Du repos,
  • Et une sortie chez les Bribris, en mode privé.
C’est l’histoire d’une personne (E) qui connaissait une personne (S) qui voulait aller chez les Bribris, qui rencontre une autre personne (L) qui veut aussi aller chez les Bribris, et qui met en relation les 2 personnes (S et L). Les réseaux, ça fonctionne partout.
Me voilà donc avec Stéphanie, une allemande, dans un taxi, en direction d’une exploitation de cacao, tenue par des Bribis. Nous ne savons pas à quoi nous attendre, mais comme le prix est 8 fois moins cher qu’avec les tours organisés, nous n’avons pas hésité.
Les Bribris sont l’un des groupes indigènes du pays. Intégrés dans l’économie locale, ils conservent leur propre langue.
A notre arrivée,  nous sommes accueillies dans la maison de la famille qui nous reçoit. Une grande pièce ouverte à tous les vents, une cuisine d’où se dégagent des odeurs de viandes, de bouillons, qui mijotent sur le feu, de cacao grillé,… A l’occasion, nous apercevons une pièce qui semble être la chambre.
Petite inquiétude passagère : personne ne parle anglais ?  Ah, si, notre guide pour cette matinée arrive. C’est le beau-fils de sa belle-mère 😊

Première étape: une présentation des plantes médicinales utilisées par la communauté. Étant fiévreuse et pensant faire une plaisanterie, je lui demande s’il n’a rien contre la fièvre. Et voilà,  je me retrouve assise, attendant qu’il me verse une boisson inconnue dans la bouche. Je lui fais me certifier qu’il n’y a bien que des plantes dedans. Il s’agit d’une infusion très très très amère. Je ne sais pas ce qui a agit, ce remède ou le paracétamole, mais je n’ai plus eu de fièvre.
Vient ensuite la séance maquillage. Ongle, lèvres, joues sont colorés à l’aide de curcuma et des graines d’une plante dont je n’ai pas retenue le nom.
Puis, nous nous essayons à la communication à l’aide de coquillages de différentes tailles. Impossible d’en sortir un son pour moi. Vive les moyens de communications modernes !
Je n’aurais pas été bonne pour prévenir d’un danger, mais peut-être aurais-je pu chasser à l’aide d’une longue sarbacane et de flèches empoisonnées ? Probablement pas non plus, même si je m’en suis mieux sortie. Vive les boucheries ! (désolée pour les végétariens)

La dégustation de cacao arrive et nos papilles s’éveillent en testant les différentes pâtes de cacao maison à l’orange, à la cannelle, à l’amande, à la coco, au gingembre, au poivre… Tous les ingrédients sont produits sur l’exploitation. Et quand je parle de pâte de cacao, je ne parle pas d’un substitut du Nutella, mais juste de la pâte issue du broyage, manuel, des fèves de cacao grillées.
C’est d’ailleurs le moment de s’y essayer. Ce n’est pas si facile que ça en a l’air. La pierre qui sert à écraser les fèves est particulièrement lourde.

Après un bon repas, notre chauffeur de taxi est de retour pour nous emmener vers deux petites chutes d’eau très agréables.

Et voilà,  il est temps pour moi de quitter la côte Caraïbe, bien trop chaude pour moi, mais à l’ambiance très sympathique et probablement parfaite pour ceux qui aiment la plage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s