TONGARIRO ALPINE CROSSING (le 15/01/2016)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Départ matinal pour l’une des ‘great short walk’ de Nouvelle-Zélande, une randonnée au coeur du parc national du Tongariro.
Un sentier principal ramène en 7h00 au parking d’arrivée, et 2 ‘détours’ sont possibles pour accéder soit au sommet enneigé du mont Ngauruhoe (2287 mètres) (compter 3h30 de plus),  soit au sommet du volcan Tongariro (1967 mètres) (compter 2h de plus).
  • Réveil : 5h20.
  • Départ du backpacker : 6h00.
  • Arrivée à l’arrivée : 7h20. C’est une randonnée ‘one way’, autrement dit, ce n’est pas une boucle. Il faut garer sa voiture à l’arrivée et prendre une navette pour aller au départ.
  • Départ : 8h10
  • Arrivée : 13h40
  • Météo du départ : on a la tête dans les nuages, avec la petite bruine qui va bien et le vent souffle déjà un peu. On nous indique qu’il ne faut pas aller sur le mont Ngauruhoe à cause du manque de visibilité et du balisage déjà difficile à identifier en temps normal.
  • Météo à 1900 mètres (juste avant la bifurcation pour le sommet du Tongariro) : je ne peux pas vous donner la température, mais j’ai mes gants, le col remonté, le bandeau sur les oreilles, il pleut. Et comme tous les gens autour de moi, je m’accroche aux rochers à chaque grosse rafale de vent et je fais un maximum de pas entre 2 bourrasques.
    Rien d’angoissant,  car le sentier est très fréquenté, mais pas agréable. Je décide
de ne pas monter au sommet. Tout est bouché.
  • Météo au niveau des 3 petits lacs d’altitude (Emerauld Lake) : couvert, découvert, couvert,  découvert. Le vent souffle encore très fort, mais il éloigne quelques nuages, avant d’en ramener d’autres, ce qui permet de profiter de la vue.
  • Météo à 2 km de l’arrivée : les sommets sont toujours dans les nuages, mais moi, je suis au milieu d’une forêt ensoleillée.
  • Météo 1h00 après mon arrivée, au moment où je redémarre la voiture : grand soleil, sommets dégagés. Je peux enfin les prendre en photo, mais non, je ne remonte pas aujourd’hui !
Et pour me reposer, un petit camping au bord d’une rivière. Je bois un verre avec les seuls autres occupants du camping à cette heure : la personne qui travaille là et un couple venu passer quelques jours dans le coin avec ses enfants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s