TASMANIE (15/12/2015 – 30/12/2015)

 

J’avais hâte d’arriver en Tasmanie.

Et ça y est, j’y suis.

Une arrivée perturbée : la veille, j’avais réservé une voiture via un courtier sur internet, mais à mon arrivée, le loueur n’avait pas connaissance de ma réservation… et pas de wifi pour vérifier si j’avais reçu un mail du courtier qui m’indiquait un problème…
Après avoir demandé à chaque loueur s’il n’avait pas ma réservation  (il paraît que ce genre d’erreur de la part des courtiers arrive assez souvent – dixit les loueurs de voiture de l’aéroport d’Hobart), je me décide à louer une autre voiture* et à partir pour le Sud de l’île.

Une première semaine de nature et de bout du monde :
Nous sommes mardi et mon planning se résume pour le moment à : visiter le marché de Salamanca (à Hobart) samedi matin, passer les journées de dimanche et lundi sur Bruny Island et retrouver JuMaNa mardi matin à l’aéroport.
Et finalement, de jour en jour, de randonnée en randonnée, de camping en camping,  mon programme se dessine.

South National Park et Cockle creek

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Le Sud, parce qu’il ne fait pas partie de l’itinéraire que nous avons prévu de suivre avec JuMaNa la semaine prochaine.
A l’issue d’une journée passée à naviguer de point de vue en point de vue, puis d’une conduite éprouvante sur une longue route non bétonnée (comprenez des graviers, du sable et des trous partout), j’arrive à Cockle Creek. Une sorte d’anse dans la mer, un eau bleue (même si la luminosité du jour ne le laisse pas vraiment voir sur les photos), des oiseaux qui chantent partout, des emplacements individuels pour camper gratuitement (pas d’eau, pas d’électricité,  des toilettes sèches uniquement), je reste !
Enfin… je décide de rester après avoir vu le ranger, qui m’a assuré qu’il n’y avait aucun risque et qu’il viendrait voir si tout allait bien. Et je choisis non pas un emplacement individuel, mais un emplacement plus grand sur lequel une caravane est installée. Malgré tout, je me mets le plus loin possible.
Et je profite : j’ai une petite chambre bien équipée (ma tente), un placard pour ranger mes affaires et mes courses alimentaires (mon coffre de voiture), une cuisine extérieure  (la table en bois qui sert pour les pique-niques) et une maison sans mur a 360 degrés.
Je peux enfin récupérer de ma journée : une balade sur la plage et une bonne nuit de sommeil ! (réveillée tout de même à 3h30 par un wallaby venu renifler autour de ma tente)

Hartz National Park

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Et une randonnée, une : le Hartz Peak.
Je démarre un peu déçue par le sentier, équipé de planches de bois bien ordonnées (comme beaucoup de sentier en Australie). Puis au fur et à mesure le chemin devient pierreux, petites pierres au début, puis gros rochers à la fin.
Je croise des personnes à l’approche du sommet. Même si je suis un peu déçue de perdre le privilège de me retrouver seule sur le ‘peak’, cela tombe bien,  car elles repèrent les cairns que je n’ai pas vus – autrement dit, sans elles,  j’aurais dû faire demi-tour.
Je suis au sommet avec une vue a 360 degres, encore une fois, et je vois un magnifique lac, dans lequel j’irai tremper les pieds au retour.

Mount Field National Park

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Une arrivée en fin de journée,  une douche chaude, une rencontre avec un couple français / coréenne, un possum que j’attrape les pattes dans mon sac de nourriture, une bonne nuit de sommeil… et le lendemain matin, un bon thé chaud, grâce à l’eau bouillante que m’a proposé le couple rencontré la veille.
Ça n’a l’air de rien, mais quand on n’a pas de casserole, en camping, on ne fait pas chauffer d’eau. Et chacun sa drogue… moi, c’est mon thé du matin.

Je combine ensuite plusieurs randonnées,  mais je ne parcours qu’un bout de la dernière,  car le temps passe vite et j’ai prévu de prendre la route en fin de journée.
Toutefois, poussée par 2 dames rencontrées sur le parcours, je m’engage un peu plus loin que prévu pour approcher de 3 beaux lacs glaciaires que j’aperçois.
Le ‘détour’ en vaut la peine.
Ce soir, je replante ma tente au même endroit que le veille, mais j’ai profité de magnifiques paysages dans lesquels je me serais bien attardée un peu plus.
Et le matin suivant, je m’approvisionne en eau chaude auprès d’un couple d’allemands…

Tasman Peninsula

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Cette peninsule, comme beaucoup d’autres endroits en Australie, regorge d’Histoire. En particulier, il est possible de visiter l’ancien pénitencier de Port Arthur.
Je suis allée voir de près, mais je n’y suis pas entrée.
Pour cette fois, j’ai préféré les histoires. Celles de pirates. Car à l’Est de la péninsule, on peut voir la belle Pirates bay, qui me transporte directement dans l’univers d’un livre que j’ai lu il y a quelques mois : Tortuguera. Géographiquement, j’ai tout faux (Tortuguera est une île des Caraïbes), mais pour le paysage, c’est exactement ce que j’avais en tête en lisant le livre. Je peux facilement imaginer les pirates se regroupant dans cette baie.
Pas loin de là, on trouve des formations géologiques telles que la Devil’s kitchen. Ça continue de planter le décor.

Le diable de Tasmanie
Je voulais en voir un, absolument !
Et comme je n’étais pas sûre d’en croiser dans la nature, je suis allée dans un parc animalier dédié à leur cause.
J’ai bien vu quelques diables de Tasmanie, des oiseaux, des kangourous, des wallabies,… puis je suis partie. Les zoos ne sont définitivement pas un plaisir pour moi.

Et pour finir la journée, j’ai trouvé un petit bout de terrain privé (moins de 5€), sur lequel les propriétaires ont ajouté douches,  WC et cuisine ouverte. J’ai planté ma tente face à la mer et bu mon  premier verre de vin rouge australien offert par un couple d’allemands vivant vers Brisbane depuis 5 ans. Leur ressenti concernant la vie en Australie : un meilleur équilibre dans les priorités entre travail et loisir, au quotidien.

Le marché de Salamanca

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Des produits locaux,  que l’on peut tester, des fleurs, des stands de nourriture. Une étendue d’herbe qui permet de pique-niquer.
Une ambiance vacances. Très agréable.

Bruny Island

Ce diaporama nécessite JavaScript.


C’est une petite île,  très belle, plutôt sauvage.
Mais nous sommes en plein coeur des vacances scolaires et il y a beaucoup de monde.De point de vue en point de vue, de balade en balade, pendant 2 jours, je croise les mêmes personnes, qui sont d’ailleurs souvent françaises. Même la serveuse du restaurant dans lequel je déjeune le 2ème jour est française et s’étonne de voir autant de monde et surtout autant de… français ce jour là.

Je profite quand même d’un arrêt à la fabrique de fromages de Bruny Island pour faire des provisions pour la semaine prochaine.

Au lieu des 2 nuits que j’avais envisagées de passer sur l’île,  je rejoins la Tasmanie le 2ème soir. Je loue un emplacement dans un camping où il y a le Wi-Fi.  Retour à la ‘civilisation’.

Une deuxième semaine en famille
Récupération de JuMaNa et  du campervan à l’aéroport.
De campings ‘sauvages’, où nous nous réveillons seuls au monde devant des étendues d’eau sur lesquelles se e reflètent le soleil, en campings avec douche chaude et cuisine, nous parcourons le nord de l’île,  pendant une semaine :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Le Mont Wellington, qui surplombe Hobart et nous offre une vue dégagée sur la vallée,
  • Le Lac Saint Clair, autour duquel nous nous promenons,
  • Queenstown, pour notre ravitaillement pour Noël,
  • Les Cradle Mountain, où  nous passons Noël en compagnie d’un couple croisé la veille vers le lac Saint Clair, de 2 filles voyageant en vélo que nous avions approvisionnées en eau un peu plus tôt dans la journée et d’autres groupes de français. A notre menu : carpaccio de Saint-Jacques à l’huile de truffe,  un petit bout de foie gras, côtelettes d’agneau, haricots verts frais et tomates, crumble avec notre reste de fruits. Il ne manquait qu’un bon feu de bois dans la cheminée… ah bah non, nous l’avions aussi.
    La seule chose que nous n’avions pas, c’était un emplacement pour le
campervan, mais le parking a fait l’affaire.
Le lendemain, petite randonnée de 3h, avec Margot en leader et les Cradle  Mountain en décor,
  • Launceston,
  • Binalong Bay,
  • Frecyinet National parc, qui abrite la Wineglass Bay. Nous en profitons pour faire une nouvelle randonnée de 3h,
  • Nine Mile Beach, où  nous profitons de la matinée pour pêcher, se baigner, jouer a au freesbee, construire des châteaux de sable,
  • Et retour à Hobart, où nous faisons un passage express au MONA (Museum  of Old and New Art) – musée privé complètement ‘décalé’ – et où nous profitons du festival « Taste of Tasmania » pour goûter un nouveau vin et dîner. Le lendemain, après avoir déposé JuMaNa à l’aéroport,  je monte sur le bateau arrivé 2ème de la course annuelle Sydney-Hobart !!!
Je repars demain de Tasmanie. Déjà. Cette île est un voyage à part entière.
Mon seul regret aura été que le trek que j’avais initialement réservé à été annulé,  car il n’y avait pas assez d’inscrits. Mais cela m’a permis de profiter de tellement d’autres endroits que je n’aurais pas pu voir sinon…

*Louer une voiture en Australie, c’est conduire à gauche, volant à droite et la plupart du temps, une automatique. C’est déclencher les essui-glaces à la place du clignotant. C’est essayer de poser le coude gauche sur le rebord de la fenêtre et constater qu’il tombe plus bas sur l’accoudoir. C’est ‘serrer’ à gauche, trop à gauche, mais ne pas toucher le poteau. C’est ne pas vouloir conduire de nuit pour éviter de tuer un animal, mais conduire quand même de nuit. Mais malgré tout cela, louer une voiture en Australie, c’est tellement plus d’autonomie et finalement, ça devient vite naturel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s