BRISBANE (01/12/2015 et 02/12/2015)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

JOUR 1 – 01/12/2015

Ça y est, j’y suis !
Où ça ?
En Australie.

Après une petite nuit de sommeil, je prends mon temps et j’essaie d’atterrir…
Ah bah non, ca, c’était hier. Aujourd’hui, je suis à Brisbane et je veux en profiter le plus possible.
Je quitte donc l’hôtel dans lequel j’ai passé la nuit, pour rejoindre le ‘airbnb’ réservé pour les 2 prochaines nuits.

Ma première expérience du bus à Brisbane : mon itinéraire semble très simple…
Simple, simple… c’est comme partout, le bus c’est simple quand on sait comment ça fonctionne et qu’on sait repérer les arrêts.
Mais j’ai de la chance : le chauffeur ne me fait pas payer et me dit qu’il m’indiquera où descendre pour ma correspondance.
A force d’observation, et parce qu’en fait, c’est vrai que c’est simple, je me rends compte qu’il m’a oubliée et qu’on a dépassé l’arrêt. Je demande quand même, par acquis de conscience, à une personne dans le bus. Elle confirme.
Mais je ne suis pas completement perdue, car le bus arrive en centre ville et je peux en trouver facilement un autre.
Cette fois, je paie et je fais confirmer 2 fois au chauffeur qu’il m’indiquera bien où descendre, au cas où j’aurais mal compris.
Et en quittant le bus, je fais comme tout le monde ici : je remercie le chauffeur.
Et pour payer moins cher sur mes prochains trajets, je décide d’acheter une ‘Go Card’ (le Navigo des parisiens, ou plutôt l’Oyster Card des londoniens).

Mon programme : je ne sais pas encore…
Première destination : le centre d’information pour visit… Ah bah non, ce sera plutôt South Bank Quay, où je flâne en me promettant de revenir me baigner plus tard dans la journée.
South Bank Quay à été aménagé pour l’exposition universelle de 1988. Une plage dans la ville (et quelques piscines), un jardin botanique, un ‘jardin potager’ en libre service, une longue piste cyclable… si ce n’étaient les immeubles du centre ville qui font face de l’autre côté de la Brisbane,  on se croirait vraiment à la plage.

Allez, assez flânée, direction le centre d’information pour visit… Ah bah non, toujours pas, parce que j’arrive dans le quartier des musées et du centre d’art contemporain.
Super : j’ai repéré l’affiche d’un festival sur l’histoire aborigène.
Déception : après avoir fait des tours et des détours dans le centre d’art contemporain, je trouve le programme. Les spectacles, ce sera le week-end prochain. Pour le moment ce sont des conférences.
Je vais d’abord essayer de comprendre une conversation basique avec l’accent australien avant d’entreprendre une discussion technique.

Je reprends ma balade et je traverse la Brisbane. Me voilà dans une rue commerçante. Des boutiques de tous les côtés. Je finis enfin par arriver au centre d’information, où  je trouve tout ce dont j’ai besoin.

Je reprends ensuite ma balade vers le Roma Street  Parkland, le City Botanic Garden, et je finis ma journée, comme promis, par une baignade et une sieste dans le South Bank Parkland.

BRISBANE – JOUR 2 (02/12/2015)

Prémices de la journée : réveil à 3h du matin sous la pluie. Le chat de la maison  qui a tenu à rester dans ma chambre hier soir (oui, oui, j’ai cédé facilement), demande à sortir.
Pour moi, plus possible de dormir. Problème de décalage horaire : je n’ai plus sommeil et j’ai super faim.
Puis finalement : un peu plus tard dans la matinée, malgré la pluie, qui ne cessera pas de la journée, je finis par m’activer et j’adapte mon programme à la météo du jour.
Ce sera petit déjeuner copieux en centre ville, visite du musée de l’Hôtel de ville, de la pendule de l’Hôtel de ville et du musée d’art contemporain.

La fatigue me guette, mais, je file vers Paddington.
Paddington, ce n’est plus tout à fait Brisbane, c’est la banlieue. C’est vraiment mignon : très vallonné,  plein de petites boutiques, il doit faire bon y vivre. Mais en plein après midi pluvieux, ça manque d’animation. Ceci dit, je me pose dans un  café pour boire un chocolat chaud… au lait d’amande, parce qu’ici, ça a l’air très ‘bio bobo’ (spéciale dédicace  @Laura), gluten free et ‘eat  clean,  live lean’.

Dans un dernier effort, je décide d’embarquer sur un ‘bateaux bus’, afin de voir Brisbane depuis la Brisbane et d’approcher certains quartiers que je n’aurai pas le temps de visiter.
A l’exception de quelques touristes, les usagers sont des travailleurs qui rentrent chez eux. Je les trouve chanceux de pouvoir profiter tous  les jours de ce  moyen  de transport.
Pour moi, ce sera un trajet aller jusqu’au terminus, puis un trajet retour avec le même décor. Mais avec le coucher du soleil en plus, les lumières de la ville et les bars et restaurants du bords de la Brisbane qui s’animent, la ville a un visage tellement différent.

Voilà comment une journée pluvieuse se remplie au fil… de l’eau. Et pour la suite ? Je ne sais pas précisément…
Mais après avoir tergiversé  (placé !),  je décide de relire ma wish list et tout devient évident. Même si l’ordre n’est pas encore décidé, pour les prochains jours, ce sera :

  • Voir des tortues, idealement sur Lady Elliot Island,
  • Voir la Barrière de corail,
  • Visiter le ‘Centre Rouge‘,
  • Visiter Sydney et si possible voir un opéra,
  • Rejoindre la Tasmanie et profiter de la partie sud, qui n’est pas prévue au programme la semaine avec JuMaNa.

Une journée bien remplie. Et pour la suite ? Je ne sais pas encore…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s